Accueil > Biographies > Voisines

VOISINES

Dreue de Mello

Né en 1138. Picard. Frère de l'abbé de Vézelay, il entre par lui en contact avec la famille comtale de Nevers. Son mariage avec une grande héritière de l'Auxerrois a nécessairement été négocié avec l'accord comtal. Il fonde le prieuré de Vieupou à Poilly-sur-Tholon en 1184, et dispose des châteaux de Saint-Bris et de Beaulche (à Chevannes). La seigneurie comprendra aussi des fiefs vassaux à Pesteau (Coulangeron) et Sainte-Pallaye. On notera que l'important faubourg de Goix (fortifié), à Saint-Bris, est tenu en franc-aleu, contrairement au bourg de Saint-Bris tenu en arrière-fief du comte d'Auxerre.
Il devient par la suite connétable du royaume de France de juillet 1193 à sa mort en 1218. Ce haut commandement militaire lui permet de devenir donataire des seigneuries de Loches et Châtillon-sur-Indre lors de la conquête de l'Ouest. Il nous semble avoir aussi été dontaire de Voisines entre 1187 et 1196. En effet, le roi Philippe Auguste accorde en 1187 le bénéfice de la coutume de Lorris à ses hommes de Voisines.
Il donne en 1196 une rente sur les moulins qu'il a fait contruire à Voisines.
Il décède en 1218.
Epoux d'Ermengarde avant 1177, que nous supposons soeur du sire de Toucy. La défaite du sire de Toucy a permis au comte de Nevers d'imposer un partage de ses vastes domaines. Dreue de Mello a profité de ce partage, et a peut être été marié par la faveur du comte de Nevers.

Jean Pinart l'Aîné

Habitant de Provins, il a fait construire une tuilerie devant le "fort" de Voisines avant 1290.

Anseau de Trainel

Seigneur de Voisines de 1233 à 1262.
Maréchal de Champagne en 1255.
Il reçoit l'autorisation de bâtir une chapelle en sa maison de Voisines en 1255.

Thomas Lacaille

Marchand de mérien à Voisines en 1414-15.

Olivier Fauvelet

Prieur de Voisines en 1505.

Laurent Coutenceau

Sergent royal à Voisines en 1507.

Jehan Bonneau

Tixerant en toiles à Voisnes en 1517.

Lancelot de La Lande

Ecuyer, il vit à Voisines en 1528.

Jehan Olivier l'Aîné

Ecuyer, vit au Pommerat (Voisnes) en 1534. Epoux de Claude de Musut.

Jean Harranger

Prêtre à Voisines. Il est à la taverne avec Alain Lhomme, quand y entre Nicolas Fauvelet barbier et chirurgien à Voisines venu soigner Lenfant fendeur de bois à La Postolle. Dans la querelle, le prêtre est tué avant 1536.

Martin Chereau

Prêtre à Voisines. En 1529, il va rendre visite à sa mère à "Gallebault". Portant par précaution son épée sous sa robe, il découvre une fois arrivé à destination un homme chargeant du fumier dans un tombereau dans la maison lui appartenant.
Il le querelle et le tue. Il vit encore en 1540.

Olivier Petit

Couturier à Voisines en 1540. Epoux de Marion Joully.

Pasques Gourcy

Couturier aux Bergeries en 1543.

Denys Goyer

Chauryer à Voisines en 1543. Epoux de Périne.

Jourdain Botier

Couturier à Voisines en 1550. Epoux de Jehanne Figeois.

Laurent Bouy

Boucher à Voisines en 1561. Epoux de Pasquette Cothias.

Olyvier Beauvarlet

Boucher à Voisines en 1564.

Edme Cochois

Couturier à Voisines en 1564. Epoux d'Anne Cothias.

Jehan Cothias

Chirugien à Voisines en 1565.

Nicolas Fauvelet

Barbier à Voisines en 1565. Il possède une maison à Voisines "sur le pillory" tenant au chemin commun allant à l'égise.

Jean de Gonnard

Secrétaire du seigneur de Bourdillon maréchal de France (Huguenot), il possède le château de Voisines en 1566. Seigneur de Voisines et de Champfleur en partie en 1569.
Il épouse par contrat en 1569 Marie Hodoart, dame du Hay et du Clos. Elle vit en 1574.

Sallot

Substitut (du tabellion) à Voisines en 1573.

Nicolas Gandouart

Notaire à Voisines de 1585 à 1590.

Pierre du Choquet

Ecuyer, sieur de Gland. Vit à Voisines en 1606.

Jean Vydard

Curé-prieur de Voisines en 1648.

Chalon

Prieur de Voisines en 1664.

Claude-Hubert de Jussy

Ecuyer, sieur de Belhair (paroisse de Voisines), un des 200 chevau-légers de la garde du Roi en 1693.
Epoux d'Anne de Reneval.

Berthelot

Prieur-curé de Voisines en 1699.

Louis Salmon

Prêtre, prieur-curé de Voisines en 1733. Fils de Louis marchand à Rigny-le-Ferron et de Jeanne Pinot. Une enquête détaillée établit que ce personnage libidineux "a connu charnellement" à peu près toutes les femmes de sa paroisse, celles-ci ne lui opposant aucune résistance.

Louis Ponthieu

Prieur-curé de Voisines de 1753 à 1759.

Lemaitre

Prieur de Voisines en 1788.

Hardy

Dessert la paroisse en 1789 mais se retire à Sens en 1795.

Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline

Né en 1884 à Courbevoie. Auteur majeur de la littérature française du XXe siècle. Il est placé en nourrice à Voisines. Cette nourrice était sous la surveillance du docteur Courtois de Thorigny. Celui-ci fit pratiquer une circoncision du jeune garçon. L'acte a été consigné dans le registre de surveillance des nourrices conservé en mairie.
Découvert inopinément vers 1990 par des amateurs d'histoire locale, cet acte a été aussitôt volé (page arrachée) dans les jours qui ont suivi cette découverte. Le maire n'a pas voulu porter plainte pour vol. L'acte réapparaîtra certainement dans une future vente aux enchères où il vaudra une somme considérable.
Céline décède en 1961 à Meudon.