Accueil

Accueil > Biographies > Fleurigny

Fleurigny

On this page... (hide)

de VENISY Alix

Fille d’Anseau de Trainel, seigneur de Venisy, et d’Elisabeth de Nangis. Dame de Venisy. Elle possède des biens à Fleurigny et Vallière en 1221. Elle en hérite certainement de son grand-père paternel Guérin de Trainel, de Venisy.
Epouse en premières noces avant 1167 André de BRIENNE, seigneur de Ramerupt, (frère du comte de Brienne), décédé entre 1167 et 1195.
Epouse en secondes noces avant 1195 Gaucher de JOIGNY, seigneur de Château-Renard (frère du comte de Joigny). Il vit en 1211. Il condamne les habitants de Séant-en-Othe (il s'agit en fait des sujets de son épouse, dame de Venisy).

de BRIENNE Erard

Fils d’André de Brienne, seigneur de Ramerupt, et d’Alix de Venisy détentrice d’un vaste héritage à Fleurigny et Vallière lui venant de ses ancêtres paternels de Trainel. Chevalier, seigneur de Ramerupt (1203). Il vit en 1244.
Epoux en mars ou avril 1215 aux environs d’Acre de Philippa de CHAMPAGNE, fille du comte de Champagne. Dès son retour en France, il se lance dans une guerre de succession à la Couronne comtale de Champagne. Il reçoit l’appui de son cousinage icaunais. Il profite de l’attitude ambiguë du roi Philippe-Auguste. Après son échec, il vend aux chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, la suzeraineté sur son château nouvellement construit à Fleurigny (désigné comme castello novo en 1289). Il recentre alors tout son patrimoine autour de Ramerupt. Par la suite, son château de Fleurigny sera détenu par la famille de son gendre Hugues de Confland qui le cèdera à la famille de Fleurigny.

LEJAI Pierre

Sa famille est originaire du nord de Château-Thierry. Chevalier en 1222. Parent en 1220 de l’écuyer Hugues de Briez propriétaire à Montigny-le-Guesdier. Vassal d’Erard de Brienne en 1226 pour un fief sis à Fleurigny qui fut à Guidon de la Porte. Entre 1222 et 1243, il est vassal lige du comte de Champagne pour ce qu'il a à Hauteverne en la châtellenie de Château-Thierry, son fief de Fleurigny, et ce qu'il a à Villemaure et en la châtellenie de Villemaure. En 1239, il octroie des usages dans ses bois de Fleurigny. Entre 1249 et 1252, il est vassal du comte de Champagne pour dix arpents et le quart de Vallière, relevant de la châtellenie de Nogent-sur-Seine. Il vit en 1250. En 1222-1243, il a deux fils et a, de ce fait, divisé ses héritages en deux fiefs.

LEJAI Gui

Fils de monseigneur P., est vassal lige pour des biens à Hauteverne, en la baillie de Château-Thierry, en 1249-1252.

de FLORIGNY Jean

Chevalier français, vassal de Charles d’Anjou, roi de Sicile, en 1270.

LEJAI (ou de FLORIGNY) Anseau

Clerc, dit "Li Jais", il est vassal lige pour des biens sis à Hauteverne en la baillie de Château-Thierry en 1249-1252. Dit de Florigny, qualifié de maître, il possède un fief à Haute Verne en la châtellenie de Château-Thierry en 1274-1275.

de GALLANDE Jean.

Fils de Jean de Gallande, chevalier, seigneur de Vineux. Sous-doyen de Chartres puis évêque de Chartres en 1298. Familier de la reine Marguerite de Jérusalem et Sicile. Dans son testament de mars 1315, il cite son parent et neveu Jean de Fleurigny, et ses parentes les sœurs Hermengarde, Marguerite et Agnès de Fleurigny, Hélissende de Fleurigny moniale à Faremoutiers. Il fait des dons aux lépreux de Fleurigny et de Thorigny. Il décède le 1er octobre 1315 et est inhumé devant le grand autel au milieu du chœur des Frères Mineurs de Chartres, sous une tombe de marbre noir.

de FLORIGNY Jean

Commandeur de la commanderie de Saint-Jean de l’Hôpital de Cernay, près de Franconville, de 1334 à 1345.

de FLORIGNY Guioz

Ecuyer en 1337.

de FLORIGNY Pierre

Il décède avant 1337.
Epoux de Marguerite de SAINT-FLORENTIN. Elle vit en 1337.
Elle appartient à la famille des vicomtes de Saint-Florentin connue depuis le début du XIIe siècle.

de FLORIGNY Jean

Membre du Conseil du régent, futur Charles V, en 1358.

de FLORIGNY Robinet (1365-1387) puis Robert (1389-1395)

Ecuyer de 1376 à 1387. Il rend hommage pour le château de Fleurigny en 1377. Sire de Fleurigny (1377-1387). Combat en Normandie en 1378. Légataire du duc de Bourgogne en 1386. Chevalier (1391). Chambellan du duc de Bourgogne (1378-1395). Sire de Brognon (1382-1387). Ecuyer tranchant du duc de Bourgogne (1403). Il décède en 1395 ou 1396.
Il épouse en 1374 Agnès de BLAISY. Veuve en premières noces de Philippe de Monestoy. Fille de Geoffroy de Blaisy, sire de Mavoilley, vivant en 1373.
Dame de Fleurigny (1403), dame d’honneur de Marguerite de Flandre puis de Marguerite de Bavière duchesses de Bourgogne (1406-1412), première dame d’honneur (1412). Dame de Broignon près de Trichâteau (1404). Elle vit en 1419.

de FLORIGNY Philippe

Chevalier (1394), chambellan du Roi (1379-1407), chambellan du futur duc d’Orléans (1382), premier chambellan du duc d’Orléans (1389-1404), capitaine châtelain du château d’Yèvre-le-Châtel (1379-1412), souverain maître et enquêteur des Eaux et Forêts du duché d’0rléans (1392-1401). Seigneur de Fleurigny.
Sur ordre du duc de Touraine, il se rend auprès du duc de Bourgogne en Flandres en 1390. Il possède un hôtel à Charchenay en la châtellenie de Lavardin, lui venant de son épouse, en 1403. Il décède le 21 juillet 1408. Inhumé avec son épouse dans un mausolée encastré dans un enfeu, à gauche du maître autel de l'abbatiale Notre-Dame de l'Estrée au diocèse d'Evreux.
Il épouse en 1379 Catherine LA DROUAISE, nièce des chevaliers Pierre LE DROUAIS (+1388) seigneur de Pommereuil, et Jean de VENDOME. Le comte Jean VII de la Marche et de Vendôme, époux de Catherine de Vendôme s’engage à lui donner 346 livres de rente lors du contrat de mariage. Parente de Tiphaine La Drouaise, trésorière de l'abbaye de la Trinité de Caen, décédée en 1416.

Enfeu de Philippe de Fleurigny et de Catherine la Drouaise, abbaye Notre-Dame de l'Estrée
Enfeu de Philippe de Fleurigny et de Catherine la Drouaise, abbaye Notre-Dame de l'Estrée

de FLORIGNY Jehan

Fils du précédent. Ecuyer d’honneur du duc d’Orléans (1398), échanson du duc d’Orléans (1408), capitaine d’Yèvres-le-Châtel (1408). Chambellan du Roi en 1414. Seigneur de Fleurigny et de en 1414. Ecuyer en 1414/1415. Chevalier en 1420. Il a été fait prisonnier par le chevalier anglais Jehan de Cornouailles. Est admis à rançon en 1420 sous le cautionnement de Jehan sire de Ferrières et de Chamrons : 1.000 écus d’or, un coursier valant 200 écus d’or. Philippe d'Orléans, comte de Vertus, offre cent livres tournois pour le paiement de cette rançon.
Epoux de Marguerite de FERRIERES.
Elle décède le 1er novembre 1414.

Chevalier Jehan de Fleurigny et son épouse Marguerite de Ferrières
Chevalier Jehan de Fleurigny et son épouse Marguerite de Ferrières

de FLEURIGNY Philippe

Fils de Jehan de Fleurigny et de Marguerite de Ferrières.
Seigneur de Tachainville (1445) et de Mauzaise.
Epoux de Jacqueline de BOUCHERVILLE. Elle lègue en 1491 devant un tabellion d'Houdan la seigneurie de Mauzaise à Jacques, fils de Thibault d'Amfreville, écuyer, seigneur de Misière, et de Marie de Fontaines. La réserve d'usufruit insérée postérieurement est attaquée pour faux.
Elle décède avant 1495.

de FLEURIGNY Jehanne

Fille de Philippe de Fleurigny et de Jacqueline de Boucharville.
Dotée des seigneuries de Leudeville et de Tacheville en 1475. Dame de Fleurigny et de Septeville près de Mantes, dame de la Haulte-Maison en 1512. Dame de Fleurigny, Sergines et La Chapelle-sur-Oreuse en 1491. En 1513, elle vend à son cousin François Leclerc la quasi totalité de ses biens.
Epouse en premières noces Jehan de SAVERVILLE.
Bailli et capitaine d’Evreux. Il décède avant 1496.
Epouse en deuxièmes noces en 1475 Antoine de CHASTEAUNEUF.
Membre de la famille de Castelnau en Armagnac. Chevalier et seigneur du Lau en Armagnac. Le château du Lau est sis sur la paroisse de Duhort-Bachen à six kilomètres à l'Ouest d'Aire-sur-Adour (Landes). Compagnon de Louis, fils de Charles VII, pour lors dauphin du Viennois. Il obtient de grandes faveurs une fois le prince monté sur le trône sous le nom de Louis XI (1461). Il est nommé sénéchal de Guyenne et Grand Bouteiller de France. A la suite de confiscations décidées par Louis XI, il devient : baron de Duras en Agenois, et seigneur de Blancafort, à la suite des condamnations de Gaillard de Durfort et d'Antoine de Chabannes ; et capitaine de Falaise à la suite de celle de Pierre de Montferrand.
Il trahit alors Louis XI qui l'incarcère à Sully-sur-Loire puis à Usson en Auvergne (1468). Son geollier refuse les rigueurs d'incarcération énoncées par le Roi (il aurait été le premier à bénéficier des célèbres "fillettes", cages de fer). Il s'évade et rejoint Charles-le-Téméraire. Après l'avoir conseillé à Péronne, il accompagne le duc de Bourgogne dans son expédition destructrice de Liège (novembre 1468).
Il négocie son retour en France. Devenu capitaine de 100 lances, il est sénéchal de Beaucaire. Il participe à la conquête du Roussillonnais, de la Cerdagne et de Perpignan. Il est cependant fait prisonnier par les Aragonnais (1473). Libéré grâce aux trêves, il épouse alors Jeanne de Fleurigny (1475). Lieutenant général et gouverneur des comtés de Roussillon et de Cerdagne, et de la ville de Perpignan.
Il figure au sein du premier conseil tenu par Charles VIII (1483).
Il décède le 17 octobre 1484.
Elle épouse en troisièmes noces Jehan de SANDOUVILLLE.

LECLERC François

Né vers 1481. Fils de Jean Leclerc, seigneur de Luzarches, baron de la Forêt-le-Roi (au bailliage d’Etampes), et de Marguerite de Trie. La famille Leclerc descend du chancelier du royaume Jean Leclerc. Seigneur de la Forêt (1524), baron de la Forêt-le-Roi (1541-1545), Ferrières (1542), Saulmont en Normandie (1542) et de Givry (1545). Seigneur de Fleurigny (1541), Sergines (1541) et de la Chapelle (1541) Bailli et capitaine de Sens en 1513 à 1545. Il décède entre 1555 et 1563. Inhumé en l’église Saint-Paul de Paris.
Epoux de Jeanne DAUVET.

de GOURNAY Jehan

Semble parent de Nicolas de Gournay époux de Thomasse de Bérulle connu en 1518. Probablement gentilhomme verrier. Propriétaire à Fleurigny dès 1500. Ecuyer à Fleurigny en 1516. Il est mentionné comme domestique de François Leclerc. Propriétaire du moulin à blé du Buignon .

BIGOT Nicolas

Seigneur du Buignon en la paroisse de Fleurigny en 1516. Semble parent de Jean Bigot, époux de Jeanne de Bérulle, vivante en 1529, gentilhomme verrier d’Argonne, et dont les trois gendres seront eux aussi gentilshommes verriers.
Epoux de Barbe de GOURNAY.

LECLERC Charles

Né vers 1511. Fils de François Leclerc et de Jeanne Dauvet. Seigneur de Fleurigny (1541), La Chapelle-sur-Oreuse (1541), Sergines (1541), de Saulmont (1547) et la Potherie (1547). Ecuyer tranchant ordinaire du Roi. Panetier du duc d’Orléans en 1541 puis panetier ordinaire du Roi en 1547. Il décède avant 1571.
Il épouse en 1548 Philippe DU MOULIN. Sœur d’Antoine du Moulin, écuyer, seigneur de Jauny à qui elle donne par testament sa seigneurie du Grand Mesnil en la châtellenie de Tournan-en-Brie en 1550. Elle vit en 1571. Elle décède avant 1587. Un témoignage de 1639 la dit grande aulmoniere.

LECLERC Benigne

Né vers 1514. Fils de François Leclerc et de Jeanne Dauvet. Abbé commandataire de Corneville, conseiller et aumônier ordinaire du Roi, seigneur et baron de Givry en Nivernais, Pommereul en Normandie, Villebon et Villiers près de Paris, Lainsecq en partie et Bassou, Parigny et le Saulcoy. Prieur du Parc au diocèse d’Evreux de 1541 à 1548. Il vit à Paris en 1563.

LECLERC Jean

Fils de François Leclerc et de Jeanne Dauvet. Né vers 1523. Chevalier en 1542. Baron de la Forêt-le-Roi et de Givry. Homme d’arme dans la compagnie du duc d’Anjou. Il décède le jour de la saint Laurent 1557 des suites de la bataille de Saint-Quentin perdue par la France face à l’Espagne.

LECLERC Charlotte

Fille de Charles Leclerc, seigneur de Fleurigny et de Philippe du Moulin. Dame d’Ercourt. Elle vit en 1578.
Elle épouse en 1571 Louis de MOUCHY. Chevalier. Seigneur d’Hercourt, gentilhomme de la Chambre du Roi. Seigneur du Moncel, Caubert et Villiers au bailliage d’Amiens, de Rouges-Cautres et Saint-Tricat au pays reconquis près de Calais. Il décède avant 1578.

LECLERC Louis

Fils de Charles Leclerc, seigneur de Fleurigny et de Philippe du Moulin. Seigneur de Fleurigny, La Chapelle-sur-Oreuse, Villiers-sur-Seine. Chevalier de l'Ordre du Roi. Guidon (1584) puis Lieutenant de la compagnie des gendarmes du comte de Soissons. Il décède en 1588. Son mausolée est érigé en la chapelle seigneuriale de l'église paroissiale de Fleurigny. Il se voyait encore en 1640.
Il épouse par contrat le 20 juin 1577 Guillemette de LENONCOURT. Comtesse de Vignory. Baronne de Voivre. Dame de Passy-en-Valois. Fille de Robert de Lenoncourt et de Joissine de Pisseleu, parente d'Anne de Pisseleu, duchesse d'Etampes et maîtresse de François Ier. Elle décède avant 1611.

Mausolée de Louis Leclerc
Mausolée de Louis Leclerc, seigneur de Fleurigny,
et de Guillemette de Lenoncourt, comtesse de Vignory.

FOUCQUET Pasquier

Joueur d’instrument à Vallière en 1578.

LECLERC Henri

Fils de Louis Leclerc et de Guillemette de Lenoncourt.
Guidon de la compagnie du prince de Conti.
Chevalier, seigneur et baron de Fleurigny, Sergines, La Chapelle et Villers-sur-Seine en 1612.
Il épouse par contrat le 9 avril 1612 Louise BOUESSOT de VOUILLAC. Fille de Jacques, écuyer, seigneur de Vouilhac (1586-1612), Puyrenault (1586), Sonneville (1586-1612), Denac en Angoumois, conseiller et maître d'hôtel ordinaire de la reine Marguerite (1597) et de Marie Renault (1612), dame d'atour de la reine Marguerite (1606-1612).

STORE Jean

Né vers 1618. Capitaine du château de Fleurigny en 1672, maître d’hôtel de monsieur de Fleurigny. Il décède le 20 décembre 1678 et est inhumé en l’église de Fleurigny.

LECLERC Louis

Fils d’Henri Leclerc de Fleurigny et de Louise Bouenot de Vouillac.
Ecuyer en 1662, chevalier en 1667. Seigneur de Fleurigny (1643), gentilhomme ordinaire de la Chambre du Roi (1648). Il décède en 1649.
Il épouse en 1638 Guillemette-Angélique des REAULX. Elle décède le 14 décembre 1674 à Fleurigny.

LECLERC Louis-Henri

Chevalier de Malte, commandeur de Pontaubert en 1686.

TENELLE Jacques

Né vers 1620. Prêtre. Curé de Fleurigny et de son annexe Valliere (1655-1699). Il décède le 9 juin 1699 et est inhumé devant le maître autel de l'église de Fleurigny. La cérémonie est présidée par le chanoine de l'église cathédrale de Sens à l'autel Saint Jean, et en cette qualité curé primitif avec mes trois autres confrères chanoines audit autel, en présence de Berthelot, prieur-curé de Voisines, Claude Store curé de Thorigny, Gabriel de la Chaulme curé de Villers-Bonneux, Ayoul Migey curé de Granges-le-Bocage, La Viarde curé de Saint-Martin-sur-Oreuse, Blaise Amand procureur fiscal de Fleurigny et Jean Remy receveur comptable de Madame de Fleurigny.

LECLERC François

Fils d’Henri Leclerc de Fleurigny et de Louise Boessot de Vouilhac. Né le 4 juin 1622 à Fleurigny. Il a pour parrain Jean de Boessot et pour marraine Magdeleine de Fleurigny.
Le 12 novembre 1638, le Chapitre provincial de l'Ordre du Temple (donc du Grand prieuré de France) ordonne d'enquêter sur sa noblesse, car il postule à l'ordre de Malte. Le 18 octobre 1639, les enquêteurs viennent à Fleurigny, et relèvent les blasons de la famille au château (sur la cheminée de la salle basse), à l'église (peints sur les murs et sculptés dans la chapelle), et le mausolée de 1588. Le dossier d'instruction est clos le 7 février 1640.
Chevalier de Malte. Capitaine de la galère patronne de Malte, il réussit l'exploit de s'emparer du vaisseau amiral de la flotte turque. Commandeur de Pontaubert et de Beauvais en Gâtinais. Il vit en 1694. Il est enterré dans la co-cathédrale de la Valette sur l'île de Malte. Sa dalle funéraire, proche de l'allée centrale, offre la particularité unique de représenter une scène de bataille navale contre un navire turc.

tombe du chevalier de Malte François Leclerc de Fleurigny, nef de la co-cathédrale de La Valette (Malte)  - 6e rang
tombe du chevalier de Malte François Leclerc de Fleurigny, nef de la co-cathédrale de La Valette (Malte)

de FLEURIGNY-VALLIERE Jacques

Fils de Louis Leclerc de Fleurigny et de Guillemette-Angélique des Réaulx.
Chevalier de Saint-Jean de JĂ©rusalem de 1678 Ă  1681. Il vit en 1690.

de FLEURIGNY de VAUVILLIERS Hugues

Chevalier de Malte. Il participe à l'attaque de la ville de Coron, en Morée (Grèce), contre les Turcs, et en ramène à Fleurigny une turque en 1685. Des tableaux représentant les différentes attaques de la ville de Coron figurent au palais des doges de Venise.
Il décède le 29 janvier 1693 à la Sainte-Infirmerie de la Vallette. Il est enterré dans une chapelle méridionale de la co-cathédrale de La Valette à Malte.

LECLERC de FLEURIGNY René

Seigneur de Villiers-sur-Seine en 1678. Comte et grand prévôt de Remiremont en 1682. Il décède le 3 juin 1701 à 19 heures à Saint-Laurent de Nogent-sur-Seine et inhumé en l’église de Fleurigny.

REMY Jean

Né vers 1643. Chirurgien demeurant au château de Fleurigny en 1679, intendant de la Maison de Fleurigny en 1680, maître d’hôtel de monsieur de Fleurigny de 1680 à 1682, chirurgien de 1688 à 1692, marchand en 1690 à 1706, receveur comptable de madame de Fleurigny en 1699, comptable du marquis en 1714. Il décède le 18 mai 1708 et est inhumé en l’église de Fleurigny.
Il épouse le 3 novembre 1678 Anne-Catherine BARILOUISSE. Fille d’Etienne Barilouisse, lieutenant colonel dans les troupes de son altesse de Lorraine, et de Claude Leclerc. Née vers 1641, elle décède le 21 décembre 1678 et est inhumée en l’église de Fleurigny.
Il épouse en deuxièmes noces Marie PERIER d’ARTINVILLE. Fille de Michel Périer d’Artinville, garde de la porte du duc d’Orléans, lieutenant du grand louvetier de France en l’étendue du bailliage de Sens (1615+1682) et de Marie Deshenris. Née le 10 février 1658 à Thorigny, elle décède le 14 novembre 1682 et est inhumée en l’église de Fleurigny.
Il épouse en troisièmes noces avant 1690 Marie-Marguerite MONCOURT.

PIERS Richard

Né en 1647. Il décède le 25 mars 1739 à 14 heures à Sens. Il est inhumé dans le caveau de la Sainte-Chapelle de la cathédrale de Sens.
Evêque de Waterford (1696-1739) et de Lismore (1725-1739) en Irlande. Refugié en France en raison de la sanglante persécution anti-catholique opérée en Angleterre (royaume qui fait le ravissement de Voltaire qui s'y rend en 1726 et de ses collègues des Lumières). Il est accueilli par la famille seigneuriale de Fleurigny du 15 décembre 1722 au 12 juillet 1730. A son décès, il est en outre vicaire général de l'archevêque de Sens, président de la Chambre ecclésiastique, trésorier et chanoine honoraire de la cathédrale. Un de ses parents semble docteur en Sorbonne.

LECLERC Marie-Catherine

Fille d’Ousayn et de Fathiman. Elle a pour grand-père maternel l’Aga, et pour oncle paternel le Bacha de la ville de Coron en Morée. Née vers 1670. Capturée par l’armée vénitienne et le chevalier Leclerc de Vauvilliers lors de l’attaque de 1685 et ramenée en France par le commandeur son frère. Elle est baptisée par l’archevêque de Sens Hardouin Fortin de La Hoguette le 30 septembre 1686. Elle a pour parrain Louis-Henri de Fleurigny, chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, commandeur de Pontaubert, et pour marraine dame Claude-Catherine de Culan, veuve d’Antoine de Velu seigneur de Passy. Domestique du château de Fleurigny en 1689. Elle décède le 3 mars 1730 à Fleurigny.
Elle épouse le 17 novembre 1689 à Fleurigny Pierre de TARTRE Né vers 1661. Domestique au château de Fleurigny en 1689, maître d’hôtel de la marquise de Fleurigny en 1699, intendant de la Maison du marquis de Fleurigny en 1706. Il décède le 3 septembre 1719 à Fleurigny.

MOITREAU Estienne

Après avoir logé en la paroisse Saint-Pierre d'Angers, il demeure à Bar-sur-Seine. Passant pour aller a Sens faisant comerce de mercerie par la campagne, il perd sa fille à Fleurigny en 1689.
Epoux de Margueritte CORNILLON.

SALOMON Marie

De Strasbourg en Allemaigne. Elle décède le 18 décembre 1693 à Fleurigny, âgée d'environ 35 ans.
Epouse de Noël de FONTAINE.

DIEU Jacques

Prêtre, vicaire desservant Valliere. Il décède le 2 février 1695 et est inhumé en la chapelle de Valliere.

LECLERC de FLEURIGNY Antoine-Jean-Baptiste

Né le 14 août 1682 à Fleurigny. Fils de Claude-Jean-Baptiste Leclerc de Fleurigny et de Claude-Catherine de Veelu. Chevalier de Malte de 1688 à 1731, commandeur de La Croix-en-Brie de 1726 à 1740. Il vit en 1740.

CITEAU Philippe

Soldat pour la paroisse de Fleurigny, inhumé à Philippeville (Belgique) le 19 avril 1742, selon le certificat qui nous a esté envoiez du directeur de lhopital et de son capitaine mr Bouteiller.

LECLERC de FLEURIGNY Claude-Hubert

Né le 5 décembre 1685 à Fleurigny. Fils de Claude-Jean-Baptiste Leclerc de Fleurigny et de Claude-Catherine de Veelu. Chevalier de Saint-Jean de Jérusalem de 1690 à 1710, chevalier en 1723, marquis de Fleurigny en 1725, seigneur de La Chapelle-sur-Oreuse, Vallière et Fleurigny en 1725, des Près la Brie en 1755, La Louptière en 1755, le Bois-aux-Pois en 1764. Il décède le 17 février 1755 à 23 heures à Fleurigny et est inhumé en l’église.
Il épouse avant 1725 Louise de BEAUREPAIRE des BARRES. Née vers 1702, elle décède le 10 décembre 1764 au château de Fleurigny et est inhumée en l’église.

GUERIN Marie

Née vers 1704. Elle fait élever durant l’octave de Saint-Memmie 1788 une croix de fer dans le cimetière de l’église pour en remplacer une autre vétuste, placée trop près du chemin et du pilori seigneurial. Elle décède le 23 avril 1788 à Fleurigny.
Epouse le 16 janvier 1725 à Fleurigny Nicolas HEMARD Fils de Pierre Hémard (1671+1729) et d’Anne Mennedier. Né 27 novembre 1702 à Fleurigny. Greffier (1744-1761), vigneron (1761), procureur fiscal de la justice de Fleurigny de 1762 à 1774. Il décède le 14 juillet 1774 en la paroisse Saint-Didier de Sens.

LECLERC de FLEURIGNY Hubert-Joachim-Louis

Fils de Claude-Hubert Leclerc de Fleurigny (°1685+1755) et de Louise de Beaurepaire des Barres (1702+1764). Né le 10 juin 1725 à Fleurigny. Marquis de Fleurigny de 1756 à 1785, major et capitaine au régiment royal Picardie cavalerie de 1772 à 1777. Il vit à Toul en 1777. Il décède le 27 septembre 1785 à Brienne-le-Château.

LECLERC de FLEURIGNY Antoine-Claude-Edouard

Fils de Claude-Hubert Leclerc de Fleurigny (°1685+1755) et de Louise de Beaurepaire des Barres (1702+1764). Né le 8 septembre 1726 à Fleurigny. Chevalier de Malte de1743 à 1755. Comte de Fleurigny de 1777 à 1779. Il décède le 1er mai 1788 au château de Fleurigny et est inhumé en l’église.
Il épouse avant 1777 Armande-Hélène-Louise-Marie des REAULX. Jeune veuve, effrayée à juste titre par le caractère immédiatement sanglant des évènements révolutionnaires, elle s’enfuit avec ses enfants en Angleterre. Elle vit en 1792.

LECLERC de FLEURIGNY Louis-Claude

Fils de Claude-Hubert Leclerc de Fleurigny (°1685+1755) et de Louise de Beaurepaire des Barres (1702+1764). Né 12 juillet 1730 à Fleurigny. Chevalier de Vallière non profès à Malte en 1755. Vit à Saint-Clément. Il décède le 16 mai 1779 à Fleurigny.

de FURNE Pierre-Joseph

Prêtre, curé de Fleurigny. Il décède âgé de 49 ans le 4 mai 1764 à Fleurigny, et est inhumé en l'église du lieu, en présence de Roch-Charles Gratian Dugaudin curé de Thorigny, de Barbier curé de Granges, de Guichard curé de Soucy, de Damerat Célestin desservant Fleurigny, d'Etienne Valé vicaire du RP Charles desservant de La Postolle, et de Mr Tonnelier juge de Fleurigny.

PROTIN Jean-Baptiste-Louis

Fils de Savinien-Antoine, bourgeois de Sens, et de Marie-Madeleine Hédiard (1704+1779). Curé de Fleurigny de 1779 à 1792. En obtenant la déposition du vicaire Lamaille de Vallière en 1780, il s’oppose au marquis de Fleurigny qui soutient le desservant. Du coup, le hameau n’aura plus de vicaire jusqu’en 1783. En 1788, il contrarie à nouveau le marquis en tentant de liguer les habitants de Fleurigny contre le projet d’échange foncier qui aurait permis au château de disposer d’une allée. Il estime le contre-échange de valeur inégale. Il vise les principaux habitants qui, anciens domestiques, ont tous partie liée avec le château. Courageusement, il rétracte le 24 juillet 1792 le serment prêté à la république. Il demande un passeport pour Douvres mais tombe malade à Calais. Il donne une maison sise faubourg Saint-Didier à Sens, à sa soeur Marie-Madeleine en septembre 1792. Il meurt à Auxerre le 16 août 1794.

PROTIN Savinien-Antoine

Anglais. Ecuyer en 1772, possesseur de francs fiefs en l’île de la Grenade en 1772.
Epoux avant 1772 de Marie-Nicole MOIZAN. Réfugiée à Fleurigny auprès du curé Protin, en 1779, lorsque les Anglais occupent l’île.

GUILLEMIN Claude-Joseph

Né vers 1736. Fils d'Estienne Guillemin et de Margueritte Meignien, de la paroisse de Lanevesse au diocèse de Besançon. Domestique du marquis de Fleurigny en 1761. Agent du château de Fleurigny en 1769, greffier de la justice de Fleurigny de 1769 à 1778, concierge du château de 1774 à 1779, syndic de la paroisse de Fleurigny en 1788. Commandant de la Garde nationale de Fleurigny, il est envoyé avec 69 autres individus aux uniformes rutilants, à la fête de la Fédération du 14 juillet 1790, sensée parachever l'oeuvre de la révolution parisienne. Propriétaire à Fleurigny en 1793 et 1803. Le 31 mai 1793, le département de l'Yonne indique l'avoir condamné pour avoir enlevé du mobilier du château de Thorigny et pris le poisson des pièces d'eau en sa qualité d'administrateur du district de Sens. Cet élu enrubanné n'était qu'un des voleurs invité au pillage des biens du seigneur de Thorigny. Président du district de Sens durant la Terreur. Il décède le 18 mars 1818 à Fleurigny.
Il épouse en premières noces le 24 janvier 1769 à Saint-Martin-sur-Oreuse Marie-Anne PELLERIN, fille de Nicolas et de Marie-Anne Aman. Née vers 1744, elle décède le 14 décembre 1769 et est inhumé en l’église de Fleurigny.
Il épouse en secondes noces le 3 mai 1774 à Fleurigny Marie-Madeleine BENARD. Née vers 1746, elle décède le 14 août 1803 à Fleurigny.

LAMAILLE B.

Jacobin du diocèse de Liège. Le chanoine à l’autel Saint-Jean de Sens Hérard le présente et il devient vicaire de Vallière vers novembre 1777. Bien vu des seigneurs de Fleurigny, il est dénoncé par le curé Protin de Fleurigny qui obtient du vicaire général de le démettre peu après le mois d’avril 1780. Le seigneur le recueille au château. Au bout de six mois, il est successivement logé chez Guillemin et la veuve Coquentin. Vexé, le seigneur empêche la nomination d’un nouveau vicaire jusque 1783 au moins.

LATOUTSAMAT Marie-Magdeleine

Epouse de François Laplanche, décédé avant 1793. Née en 1724, elle décède le 15 novembre 1793 à Fleurigny. L'acte dit qu'elle était domiciliée au Palais de Justice (sic)à Paris. Ce domicile peut donner à penser qu'elle était détenue dans cette antichambre de la mort.

LAPLANCHE François-Michel

Né en 1759. Fils de François et de Marie-Magdeleine Latoutsamat. Curé (jureur) de Fleurigny en 1793.

LEBRUN

Volontaire de la 3e compagnie du 3e bataillon de la Meuse. Il décède à l’hôpital militaire de Colmar le 1er janvier 1794 à minuit.

PETIT Vincent

Défenseur de la patrie, âgé de 27 ans le 2 octobre 1798.

MAUTRET Jean-Claude

Conscrit de première classe à l'armée d'Italie le 2 août 1800.
Epoux de Marie Treze.

DURUP Edme

Fusiller au 33e régiment. Il décède à l’Hôtel-Dieu d’Orléans le 19 février 1808.

BOURGOIN Bazile-Jean

Né le 19 février 1789 à Fleurigny, fils de Pierre Collin Bourgoin et de Louise Anne Julien. Décédé à l’hôpital de Magdebourg par suite de fièvre putride , le 13 décembre 1808.

PELLERIN François-Etienne

Fils de François Pellerin et d’Anne Baillat. Soldat de la compagnie d’artillerie au régiment. Il décède de maladie vénérienne à l’hôpital militaire de Lübeck le 29 janvier 1811.

JANNAIRE Simon

Sous lieutenant au 13e régiment d’infanterie de ligne. Décédé à la bataille de Waterloo selon une retranscription du 12 décembre 1816.

PELLEGER Pierre

Fils de Jean-Baptiste Pelleger et de Victoire-Anne Masson. Fusillier du 1er bataillon de la 5e compagnie du 2e régiment d’infanterie de Marine. Il décède à l’hôpital de Toulon (Var) le 5 avril 1827.

THENARD François-Amable

Fils d’Etienne Thénard et de Cécile Savourat. Né en mai 1773. Frère du célèbre chimiste Louis-Jacques Thénard (°1777+1857), fait baron par Louis-Philippe d’Orléans. Cultivateur à La Louptière en 1795 et 1800, à Bouy-sur-Orvin en 1806, à Fleurigny de 1813 à 1827. Il décède le 3 décembre 1842 à Fleurigny.
Il épouse le 30 décembre 1795 à Fleurigny Anne-Cécile SAVOURAT. Fille de Pierre Savourat, laboureur fermier de la Verrerie (1777-1786) (1731+1804) et de Catherine Thénard (1731+1808).

MATHIEU Charles

Né le 8 septembre 1778 à Fleurigny. Fils de Memmie Mathieu, manœuvre à Fleurigny (°1745+1818) et de Marie-Geneviève Colas (1754+1818). Officier retraité en 1818. Propriétaire à Fleurigny de 1828 à 1848. Né le 9 janvier 1780 à Fleurigny. Il vit en 1848.
Il épouse le 29 octobre 1818 à Fleurigny Marie-Angélique-Julienne GUILLEMIN, fille de Claude-Joseph Guillemin (1736+1818) et de Marie-Madeleine BENARD (1746+1803).

LESQUOT Martin

Né à Koka en Haute-Hongrie. Etranger en 1816, en service à Montereau en 1820. Il décède âgé de 53 ans à Valliere le 5 janvier 1833.
Epoux de Marie HAMARD.

LECLERC de FLEURIGNY Aglaé Hélène Louise

Née le 23 octobre 1778 au domaine de La Roche à Noisy-le-Grand, chez sa bisayeule la comtesse des Réaulx. Elle a pour parrain Louis-Claude Leclerc de Fleurigny-Vallière, chevalier de l'Ordre de Malte à Paris, son oncle, et pour marraine demoiselle Marguerite Hélène de Meure, épouse du seigneur Guillaumanche, comte de Boscage, sa grand-tante. Fille d’Antoine-Claude-Edouard Leclerc de Fleurigny (°1726+1788) et d’Armande-Hélène-Louise-Marie des Réaulx.
Elle décède avant 1812.
Elle épouse André Emmanuel Jean Baptiste de LEUSSE.
Né le 26 juin 1766 à Vienne (diocèse de Vienne). Propriétaire 7 rue d'Orléans à Paris en 1812. Pair de France. Il décède le 19 octobre 1829.

LECLERC de FLEURIGNY Auguste-Louis-Edouard

Fils d’Antoine-Claude-Edouard Leclerc de Fleurigny (°1726+1788) et d’Armande-Hélène-Louise-Marie des Réaulx. Né le 18 mars 1783 en la paroisse Saint-Gervais de Paris.
Devant les évènements sanglants qui secouent la France dès le mois de juillet 1789, il est emmené avec sa sœur aînée Aglaé-Hélène-Louise, par leur mère, en exil en Angleterre. Dénoncée comme émigrée, la famille risque la confiscation de ses héritages. Les enfants sont ramenés par leur grand-père maternel en France et présentés devant des autorités révolutionnaires. La procédure est enrayée, mais le marquis des Réaulx sera guillotiné. Maire de Fleurigny de 1808 à 1813 puis de 1825 à 1830.
Il fait construire une aile au couchant du château de Fleurigny.
Dans son testament de 1839, il institue son petit-neveu Gustave de Raigecourt son légataire universel. Il décède le 1er avril 1843.

de LEUSSE Lucie

Fille d'Emmanuel de Leusse (°1766+1829) et d'Aglaé Hélène Leclerc de Fleurigny (°1778).
Elle décède le 19 octobre 1828 à Paris.
Elle Ă©pouse le 21 novembre 1825 Ă  Paris Raoul de RAIGECOURT.
Né le 25 janvier 1804 à Paris. Fils d'Antoine de Raigecourt (1763+1833) et de Louise de Vincens de Caussans (1758+1832). Veuf, il se remarie le 18 juin 1835 à Paris avec Gabrielle Honorée Flavie Lefebvre de Balsorano, décédée en 1843. Il décède le 4 juillet 1869 à Vendôme.

de RAIGECOURT Gustave

Né en 1827. Il décède le 14 janvier 1913 à Naples.
Fils de Raoul de Raigecourt et Lucie de Leusse.
Il épouse le 31 octobre 1855 à Paris Marguerite de CAUMONT de LA FORCE. Née le 15 octobre 1835 à Paris, elle décède le 5 janvier 1916.

de RAIGECOURT Louise

Née le 7 mars 1857, elle décède en 1933.
Fille de Gustave de Raigecourt et de Marguerite de Caumont de la Force.
Elle Ă©pouse le 5 juin 1876 en l'Ă©glise Sainte-Clotilde de Paris Alexandre de BOISGELIN.
Né le 19 juillet 1852, fils de Bruno de Boisgelin (1828+1895) et d'Isabelle de Gueroult (1829+1913). Maître professeur à Saint-Cyr (1876). Il décède le 12 août 1894 à Fleurigny.

de BOISGELIN Geoffroy.

Né le 31 août 1879. Il décède en 1961.
Fils d'Alexandre de Boisgelin et d'Isabelle de Gueroult.
Il épouse en 1915 Anne Marie FRISCH de FELS. Née en 1893, elle décède le 1er janvier 1922. Fille d'Edmond (1858+1951), comte romain (1893), comte de Fels, prince d'Haffingen, diplomate, fondateur de la Société des Amateurs de jardins, et de Jeanne Lebaudy (1865+1943).

de BOISGELIN Elisabeth Marie Jeanne.

Fille de Geoffroy de Boisgelin et d'Anne Marie Frisch de Fels.
Elle Ă©pouse le 27 octobre 1942 Ă  Nice Louis Provence Boniface Albert Ghislain LĂ©onard Emmanuel de CASTELLANE.
Né le 3 décembre 1912 à Bruxelles. Fils de Boniface Bernard Marcel de Castellane (1884+1951) et de Thérèse du Chastel de la Howarderie (1889+1924).

Marquis de Castellane-Esparron, duc d'Almazan de Saint-Priest. Il décède le 17 mars 1996 à Paris.

Le Marquis de Castellane Esparron
Le Marquis de Castellane Esparron

Page modifiée le 10/04/2015 17:46